Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 330

 

vignetteMai 2020

Gend Info n° 412


Gendinfo 412 gie large

Novembre 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

00-07-05-27.jpg

Accès rédacteur

Qui est en ligne ?

Nous avons 207 invités et aucun membre en ligne

000 Asso1 17 02 20Le 17 février 2020 a vu l’ensemble des comités participer aux cérémonies d’hommage aux morts de la gendarmerie organisées dans les départements. Au plan national le président des Amis de la Gendarmerie a représenté l’association à la cérémonie aux Invalides et au ravivage de la flamme à l’Arc de Triomphe.

Cette journée a été choisie cette année pour rendre hommage, au niveau national et dans chaque département, aux militaires de la Gendarmerie décédés dans l’exercice de leurs fonctions. Les Amis de la Gendarmerie se sont joints aux autres associations liées à la gendarmerie et aux personnels d’active et de réserve, traduisant l’esprit d’entente qui nous anime en déposant une gerbe au chef-lieu des groupements de gendarmerie départementale. À Paris, le général de corps d’armée (2eS) Jean COLIN, président national a représenté l’association lors de la cérémonie aux Invalides présidée par le ministre de l’Intérieur. En début de matinée, il s’est rendu avec les autres présidents d’association dans le caveau des gouverneurs situé au sein de la cathédrale Saint-Louis des Invalides, pour un dépôt de gerbe en hommage au maréchal Moncey, par le général d’armée Christian RODRIGUEZ, directeur général de la gendarmerie nationale.

À l’issue de cette cérémonie, les présidents d’associations signataires de la charte des associations liées à la gendarmerie se sont retrouvés pour un « mange-debout » dans l’Atrium de la DGGN à Issy-les-Moulineaux, puis pour une présentation du « Plan Gend 20.24 » par le colonel Frédérick LABRUYNE. En fin d’après-midi, le directeur du personnel militaire de la gendarmerie nationale, le général de corps d’armée Armando DE OLIVEIRA, a présidé la signature de la charte par l’association « Sébio – Solidarité, secours en montagne » qui vient grossir la liste des associations signataires.

À 18h30, le général COLIN, en tant que secrétaire général de l’Entente Gendarmerie, a déposé une gerbe au nom des associations de l’Entente, lors du ravivage de la Flamme du soldat inconnu à l’Arc de Triomphe. Avec son épouse, il a retrouvé Michèle MERY, secrétaire générale adjointe, et Nicole ARTICO, trésorière générale adjointe, pour représenter les Amis de la Gendarmerie au concert caritatif donné par l’orchestre de la Garde républicaine en la cathédrale Saint-Louis des Invalides.

000 reunion bureau réduiteAfin d’afficher sa vocation de rayonnement au profit de la gendarmerie, le bureau national des Amis de la Gendarmerie s’est réuni le 3 février 2020, dans les locaux du cabinet de la DGGN, situés dans l’enceinte du ministère de l’Intérieur, place Beauvau à Paris.

Composé de neuf membres, le président national, les trois vice-présidents, le trésorier et la trésorière adjointe, le secrétaire général et la secrétaire générale adjointe, le bureau national assure la gestion courante de l’association. Il veille à l’exécution des délibérations prises par le conseil d’administration et les assemblées générales. Il se réunit en principe tous les mois au siège de l’association. Ces réunions sont complétées par des réunions techniques, notamment pour les questions budgétaires. Le président honoraire, rédacteur en chef de la revue, assiste aux réunions en tant qu’invité. Épisodiquement, le bureau se réunit au sein d’une structure de la gendarmerie, DGGN ou Garde républicaine par exemple, afin d’afficher sa vocation de rayonnement au profit de la gendarmerie.

À l’ordre du jour de cette réunion figuraient la nomination de deux nouveaux présidents de comité, un point de situation sur l’externalisation de la comptabilité de l’association, l’évolution de la comptabilité de boutique, la réorganisation du siège suite à l’abandon de la fonction comptable, enfin, la validation de la politique des Amis de la Gendarmerie vis-à-vis du dispositif des Cadets de la Gendarmerie.

000 reunion bureauAfin d’afficher sa vocation de rayonnement au profit de la gendarmerie, le bureau national des Amis de la Gendarmerie s’est réuni le 3 février 2020, dans les locaux du cabinet de la DGGN, situés dans l’enceinte du ministère de l’Intérieur, place Beauvau à Paris.

Composé de neuf membres, le président national, les trois vice-présidents, le trésorier et la trésorière adjointe, le secrétaire général et la secrétaire générale adjointe, le bureau national assure la gestion courante de l’association. Il veille à l’exécution des délibérations prises par le conseil d’administration et les assemblées générales. Il se réunit en principe tous les mois au siège de l’association. Ces réunions sont complétées par des réunions techniques, notamment pour les questions budgétaires. Le président honoraire, rédacteur en chef de la revue, assiste aux réunions en tant qu’invité. Épisodiquement, le bureau se réunit au sein d’une structure de la gendarmerie, DGGN ou Garde républicaine par exemple, afin d’afficher sa vocation de rayonnement au profit de la gendarmerie.

A l’ordre du jour de cette réunion figuraient la nomination de deux nouveaux présidents de comité, un point de situation sur l’externalisation de la comptabilité de l’association, l’évolution de la comptabilité de boutique, la réorganisation du siège suite à l’abandon de la fonction comptable, enfin, la validation de la politique des Amis de la Gendarmerie vis-à-vis du dispositif des Cadets de la Gendarmerie.

000 Revue 328 reduiteLa revue trimestrielle du mois de novembre, dont le dossier central est dédié à la concertation, a été envoyée à l’imprimeur. Elle sera diffusée au cours de la première quinzaine du mois de décembre.

Après avoir salué et remercié le général d’armée Richard LIZUREY, cette nouvelle édition nous présente le nouveau directeur général de la gendarmerie, le général d’armée Christian RODRIGUEZ. Elle consacre un « Point sûr » au sommet du G7 à Biarritz, en mettant en avant les capacités de planification de la Gendarmerie, puis dédie le « zoom » à la criminalité numérique en revenant sur la première mondiale réalisée par l’institut de recherches criminelles de la gendarmerie, qui a permis de « désinfecter » 1,3 million d’ordinateurs à travers le monde.

Le dossier central porte sur la concertation, un dispositif qui a fêté ses 30 ans cette année et qui est un succès collectif. Comme l’affirme le directeur général, « La concertation n’est pas une option », elle est devenue indispensable au bon fonctionnement de l’Institution. Pour autant, elle n’a rien à voir avec un dialogue syndical, mais s’inscrit dans un dispositif commun à l’ensemble des forces armées. Elle trouve ses racines dans la pensée visionnaire du maréchal Lyautey. 

La partie associative présente la gestion 3.0 des Amis de la Gendarmerie et affiche la bonne santé de notre association avec le renouvellement de ses 15 000 adhérents, une nouvelle employée au siège dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, de nouveaux présidents de comités, de nouveaux mécènes et de nouveaux produits dans notre boutique, parmi lesquels nous noterons les gilets de sécurité oranges.

53 1 projet 2019Le conseil d’administration des Amis de la Gendarmerie s’est réuni le 14 novembre 2019 au siège de notre association. Il s’est poursuivi par un déjeuner convivial et la remise d’un chèque dans le cadre du soutien au projet « Portraits de la Gendarmerie » présenté par le comité de Laval-Château-Gontier.

Le conseil d’administration est le « gouvernement » des Amis de la Gendarmerie. Il est investi, d’une manière générale, des pouvoirs destinés à gérer l’association et son patrimoine dans le cadre des résolutions des assemblées générales. Il s’est réuni comme chaque année au mois de novembre, pour être informé de l’évolution des effectifs, de l’exécution du budget en cours, mais également pour valider le projet de budget de l’année à venir et les grandes lignes du prochain congrès.  

C’est ainsi qu’il a approuvé à l’unanimité la prévision budgétaire pour 2020, ainsi que le programme du congrès qui se déroulera les 13 et 14 juin prochains à Le Blanc (Indre). À la suite d’un débat relatif aux appels à projets mis en place en 2019, le conseil a décidé de présenter au vote de l’assemblée générale de 2020, la poursuite de ces actions sur fonds dédiés et la création d’une ligne budgétaire prévue pour les actions récurrentes (ex. Prix Charles Morel, soutien de l’EOGN et des écoles). Le conseil a également validé l’externalisation de la comptabilité jusqu’alors enregistrée par un employé du siège. Les administrateurs en charge du suivi de certaines actions, ont ensuite présenté le bilan d’étape de l’opération Carte de Noël, du soutien des équipes sportives de la gendarmerie, du projet de partenariat avec l’Igesa, du suivi des subventions. Le président national a présenté le nouveau projet de soutien aux compagnies d’élèves-gendarmes.

Le déjeuner a été précédé par la remise officielle d’un chèque de soutien au projet « Portraits de la Gendarmerie » porté par Aurélie AUFFRAY, militaire du corps de soutien à présent affectée en Ariège, qui a été présenté par Michèle MORATO, administratrice et présidente du comité de Laval-Château-Gontier, dans le cadre des appels à projets 2019. La journée s’est achevée par une réunion des délégués intercomités, tenue dans l’après-midi.

Actualités régionales