Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 336

 

revue_336Novembre 2021

09-2003-06-013 .jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 248 invités et aucun membre en ligne

Brève 47 1 Mélanie 1Le 7 décembre 2021, représentant le président du comité du Lot-et-Garonne, les délégués de proximité, ont apporté un soutien matériel au commandant de la compagnie de MARMANDE, en finançant une partie de la réfection de la nouvelle salle « Mélanie », déplacée en raison de sa vétusté et de son manque de confidentialité.

Dans le cadre des missions de police judiciaire dévolues aux gendarmes, celle qui consiste à lutter contre les violences sexuelles sur les mineurs est une priorité. En vue de mettre en confiance les enfants avant leur audition, une salle prédéfinie et réglementée dite « salle Mélanie » a été mise en place. Cette salle dédiée s’appelle « Mélanie », du nom du premier enfant entendu dans un espace similaire au Québec. Sous l’impulsion et le soutien de madame Anna GOURGUE présidente de l’association « La Mouette », trois salles « Mélanie » ont été installées dans le département du Lot-et-Garonne, Agen, Marmande et Villeneuve-sur-Lot.

Celle de la compagnie de Marmande, implantée au sein de la BTA, devenue inadaptée, manquant de confidentialité lors des enregistrements filmés des mineurs victimes et non conforme, a été déplacée vers un espace dédié répondant à la réglementation en vigueur. Dans un contexte budgétaire contraint pour la gendarmerie, le comité, par l’intermédiaire de ses deux délégués de proximité Serge ARMAND et Daniel FORT, a proposé un soutien matériel destiné à la réfection de la nouvelle salle « Mélanie ». Il est à souligner que les travaux ont été réalisés par la main d’œuvre de l’arme, conduite par l’adjudant Alain THOMAS secrétaire à la compagnie.

Dans le respect des règles sanitaires du moment, le 7 décembre 2021, à l’issue d’une présentation de ce nouvel espace aménagé et d’une explication du fonctionnement de la procédure d’audition des mineurs, particulièrement encadrées juridiquement, c’est au nom de tous les militaires de la compagnie que le chef d’escadron Frédéric BONTE, commandant de la compagnie, teint particulièrement à remercier les adhérents du comité des Amis de la Gendarmerie, précisant au passage : «  Nous avons besoin de ce genre de soutien, axé sur l’aide aux victimes et plus particulièrement les victimes mineurs. Ce soutien permettra d’améliorer l’accueil, la confidentialité, l’objectif étant que ces jeunes mineurs se sentent comme chez eux ou chez des amis pour leur permettre de libérer leur parole ».

Brève 33 1 OuvertureS’il est habituel de rencontrer d’anciens policiers dans notre association, accueillir trois policiers en activité est un privilège pour le comité de Bordeaux-Mérignac. Animés des mêmes intentions que nos camarades gendarmes dans l’exercice de leurs fonctions, nos trois Amis qui ont régulièrement l’occasion de travailler au contact des gendarmes, ont à cœur de renforcer le lien entre deux corps de métier œuvrant pour les mêmes missions au quotidien.

Xavier NORMANDIN, major de police, est adjoint au chef des unités de voie publique à la division Est de la circonscription de police Bordeaux. Sensible au devoir de mémoire, il est le porte-drapeau de l’Association des Anciens Combattants et Résistants du Ministère de l’Intérieur. Ses deux fils ont intégré la gendarmerie, l’un en gendarmerie mobile, l’autre gendarme adjoint volontaire. Nicolas MISTROT, major de police, est chef de la section des transmissions et de l’informatique à la direction zonale des CRS Sud-Ouest à Cenon. ainsi que responsable zonal de la sécurité des systèmes d’information. Nicolas côtoie habituellement les gendarmes, que ce soit dans la préparation et la conduite d’opérations de maintien de l’ordre il en était de même lorsqu’il exerçait au sein de la Police Aux Frontières à Mayotte. Wilfrid VITUTIA, brigadier-chef de police, est affecté à la direction zonale des CRS Sud-Ouest à Cenon, section des transmissions et de l’informatique. Wilfrid a été fréquemment engagé aux côtés des gendarmes au cours d’opérations de maintien de l’ordre.

C’est lors d’un déjeuner convivial au cercle mixte de la gendarmerie de Bouliac qu’a été conclue l’adhésion de nos camarades, en présence de Jacques LINGER, président du comité de Bordeaux-Mérignac, Alain MAILFERT, vice-président et Patrick MARCHETTI, correspondant départemental pour la Gironde. Bienvenue à nos nouveaux adhérents !

Brève 47 1 36ème rencontre 2Dans les règles sanitaires strictes, cette année, accueilli chaleureusement par la mairie de FUMEL le comité 47-1 des Amis de la Gendarmerie a souhaité que la journée, intitulée 36ème rencontre avec l'active soit placée sous le signe de la reconnaissance pour le travail accompli par la gendarmerie nationale, au quotidien durant ces deux années de crise sanitaire et sociale qu’a connu la France jusqu’en outre-mer.

C'est dans cet état d'esprit, en présence du colonel Emmanuel HOUZE, commandant le groupement de gendarmerie départementale de Lot-et-Garonne que la réunion annuelle a été organisée avec le soutien précieux de M. le maire de la commune de FUMEL (47) Jean-Louis COSTES et de son conseil municipal. Par ailleurs, après une année blanche, dans une période où le bénévolat semblait s’essouffler, le président a souligné l’engagement, la disponibilité et le dévouement des membres du bureau qui ont œuvré sous la baguette de Bernard PARIS Vice-Président à la réussite de la journée.

Devant 87 adhérents (es) qui ont répondu présent, après le mot de bienvenue de M. le maire, le président a ouvert la 36ème rencontre avec l’active.

Pendant ce temps, en salle de réunion, les interventions des gendarmes se sont succédées : Le capitaine Stéphane TRENTIN commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de VILLENEUVE-SUR-LOT, et ensuite le chef d’escadron Stéphane YOU commandant l'escadron de sécurité routière de LOT-ET-GARONNE. Chacun dans leurs domaines de compétence les officiers ont évoqué les dossiers du moment, faisant partager leurs préoccupations mais aussi leurs satisfactions à l’égard des missions qui leur sont confiées. Ces interventions ont suscité de nombreuses questions de l'auditoire notamment concernant la proximité et le contact mis au cœur de la sécurité publique par le directeur général de la Gendarmerie. Le colonel Emmanuel HOUZE commandant le groupement dans sa conclusion après avoir énoncé les constructions en cours de 2 nouvelles caserne (Laplume et Tonneins) et le projet de celle de FUMEL commune d’accueil, a remercié le comité 47 des Amis de la Gendarmerie pour le soutien inconditionnel apporté aux unités du groupement.

Après ces interventions le président Philippe BRUNOT a pris la parole pour un point de situation. Par une gestion rigoureuse et en bon père de famille, les finances sont à l'équilibre. 86.64 % soit 2232.75 € d’opérations de soutien ont été réparties vers le groupement. 13.36 % soit 344.27 € ont été consacrés aux charges de fonctionnement. A ce jour le comité compte 240 adhérents

Le Président a souhaité avoir convaincu l’auditoire de continuer de soutenir, voire de rejoindre comme l’a fait aujourd’hui le colonel HOUZE le comité 47-1. Après avoir remercié l’auditoire attentif aux interventions des gendarmes de Lot-et-Garonne, une minute de silence a été observée en hommage aux gendarmes morts en service en 2020 et 2021 notamment à la majore Mélanie Lemée décédée en service commandé le 4 juillet 2020 à PORT SAINTE MARIE. Elle a été accompagnée d’une pensée pour les adhérents qui n’ont pu être parmi nous, retenus par la maladie.

La matinée s’est terminée par le vin d'honneur offert par la municipalité, avant un repas de partage et convivial à la salle culturelle de FUMEL sans oublier, fortement apprécié de tous, la visite du château de BONAGUIL.

2021 DAUTRY WilfridLogo Sar EtudesSAR Études et Coordination est un bureau d’études spécialisé dans la construction, l’extension et la rénovation d’hypermarchés et de bâtiments industriels. Son dirigeant, Wilfrid DAUTRY, a souhaité devenir membre mécène du comité de BORDEAUX-MERIGNAC.

« Fort d’une expérience de 30 ans dans ce domaine, ma société allie à la fois professionnalisme, compétences et rigueur. Ces valeurs qui ne m’ont jamais quitté et que je perpétue, je les ai rencontrées durant les deux années passées au sein de la gendarmerie nationale en tant que gendarme auxiliaire appelé du contingent de juin 1983 à juin 1985 puisque j’étais volontaire service long.

Devenir membre mécène est pour moi une façon d’être reconnaissant envers la gendarmerie que j’affectionne particulièrement et dont je partage les valeurs militaires. Cet attachement m’a d’ailleurs conduit à accepter le poste de représentant départemental de la Gironde de l’association nationale des anciennes et anciens gendarmes auxiliaires. Je tiens à remercier madame Liliane GOYCETA administratrice nationale et déléguée intercomités pour l’Orne, la Manche et le Calvados qui m’a guidé tout au long de cette démarche de Mécénat."

Brève 47 1 Balises Cie et EDSRLe 4 novembre 2021, le président du comité Philippe BRUNOT, accompagné de Patrick PETIT, porte-drapeau du comité et délégué de proximité de la compagnie d’Agen et de l’EDSR, se sont rendus à la caserne majore Mélanie LEMÉE à Agen. Ils souhaitaient ainsi remettre aux représentants de ces unités, des lots de matériels lumineux destinés à accroître la sécurité des personnels engagés sur le terrain.

 Ce fut l’occasion pour nos représentants des Amis de la Gendarmerie de rencontrer le chef d’escadron Yannick BUFFET, commandant de la compagnie d’Agen, son 1er adjoint, le capitaine Renaud TISME, le chef secrétaire, l’adjudant-chef MENAGER et le chef d’escadron Stéphane YOU, commandant de l’EDSR. Au nom du comité des Amis de la Gendarmerie, ils remirent, dans le cadre du soutien matériel annuel apporté aux unités de gendarmerie départementale du groupement, 3 valises contenant 6 balises lumineuses de signalisation routière. 2 valises pour la compagnie et 1 valise pour l’EDSR. Rechargeables sur secteur ou sur la prise 12V d’un véhicule de patrouille, ces balises émettent des signaux d’intensité et de fréquence réglables selon 9 modes, visibles à 1 km de jour et à 2 km de nuit. Munies de plots magnétiques, elles peuvent être plaquées sur une surface métallique ou bien être déposées au sol où elles résistent au passage d’un véhicule.

Baliser une zone d’accident, jalonner la circulation autour d’un obstacle, canaliser des véhicules vers un poste de contrôle, sont des situations dans lesquelles ces plots lumineux pourront s’avérer très utiles aux gendarmes de l’Agenais, fréquemment sollicités pour des interventions sensibles sur des axes à forte densité de circulation, comme la D813 où la N21. Sécuriser les interventions des gendarmes sur les routes, notamment la nuit, tel était l’objectif poursuivi par le comité D’Agen. Ces équipements ne figurant pas au tableau de dotation des unités de gendarmerie, ils viennent compléter le matériel déjà en place pour ainsi renforcer la sécurité des gendarmes engagés.

 C’est ensuite autour d’une collation, que les commandants d’unité saluèrent l’excellence des échanges entre le président, les délégués de proximité, les adhérents et les militaires des unités. Ils remercièrent le comité pour le soutien apporté en 2021 qui fournit, sans conteste, une réelle plus-value opérationnelle aux gendarmes de leurs unités respectives.

Actualités régionales