Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 332

 

vignetteNovembre 2020

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

06-2003-01L-030.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 130 invités et aucun membre en ligne

19 association amis gendarmerie commission communication Escadron Aurillac1Le 15 septembre 2014, Philippe CHATELAIN, secrétaire du comité du Cantal des Amis de la gendarmerie répondait à l'invitation du major Didier ANDRIEU de l'escadron de gendarmerie mobile d'Aurillac.

Cette visite s’inscrivait dans le cadre du renforcement des liens et du soutien à l’active. Notre représentant a découvert des locaux très agréables et adaptés à la vie difficile de nos gendarmes mobiles. L'escadron est en effet souvent en déplacement aux quatre coins de la France et outre-mer pour des missions de service d'ordre ou de maintien de l'ordre. Les familles sont très correctement logées dans l’enceinte de la caserne, à proximité des locaux de service.

Au cours de cette visite Philippe CHATELAIN touché par l'accueil chaleureux rappelait le soutien et la solidarité des Amis de la gendarmerie aux officiers et sous-officiers de l'escadron et en profitait pour présenter le comité du Cantal et l’association en général.

63-Associations gendarmerie en Auvergne les amis de la gendarmerie soutenir les gendarmes colonel Philippe ReulLe 1er août 2014 la région de gendarmerie d’Auvergne et le groupement du Puy-de-Dôme ont fusionné leurs états-majors sous la direction du colonel Philippe REUL qui remplace à la fois le général MOLOWA qui dirigeait la région et le colonel BENSA qui commandait le groupement.

Si un seul colonel va dorénavant remplir les missions de ces deux échelons il devra cependant partager son temps entre deux casernes mais avec la volonté affichée de ne pas affecter la qualité du service rendu.

Le colonel Philippe REUL originaire de Bretagne, marié et père de 4 « grands enfants » est âgé de 55 ans. Sorti de l’EOGN en 1986 il a alterné en près de 30 ans de carrière des postes de commandement territorial, dont la compagnie de Montauban et le groupement de Vendée, et des postes de direction et de conception en administration centrale. Dans sa précédente affectation il assurait la fonction de directeur des relations extérieures du centre des hautes études du ministère de l’intérieur (CHEMI) structure qui assure la formation des cadres dirigeants du ministère, à Paris.

Les amis de la gendarmerie du Puy-de-Dôme, avec qui il a eu la délicatesse de prendre contact avant même son installation, sont heureux de lui souhaiter ainsi qu’à sa famille, la bienvenue en « terre Arverne » et une parfaite réussite dans la difficile mission qui lui échoit de mettre en œuvre la réforme territoriale de la gendarmerie en Auvergne.

Associations gendarmerie en Auvergne, les amis de la gendarmerie, soutenir les gendarmes, Cybersécurité et visite à l’Opéra pour le comité du Puy-de-DômeMardi 17 juin 2014, une petite trentaine d’adhérents du comité des amis de la gendarmerie du Puy-de-Dôme s’est réunie au siège de la région de gendarmerie d’Auvergne, à Clermont-Ferrand pour la réunion traditionnelle de printemps.

Après les propos introductifs d’usage, le maréchal des logis-chef RAMON, spécialiste N’Tech, de la brigade départementale de renseignements et d’investigations judiciaires du groupement du Puy-de-Dôme a détaillé avec talent et conviction la typologie des menaces véhiculées par « la toile » et montré toutes les facettes de l’action de la gendarmerie face à la cybercriminalité. Lors de sa brillante intervention il a également délivré des conseils, souvent de simple bon sens, mais souvent aussi ignorés, et les bons réflexes à acquérir. Lors des questions-réponses, la densité des interrogations démontra le réel intérêt d’une telle communication.

Après un déjeuner convivial pris en commun au cercle-mixte de la gendarmerie, tous les participants se retrouvèrent devant l’opéra-théâtre de Clermont-Ferrand pour une visite guidée de l’édifice, construit en 1816 et resté fermé au public durant 4 ans pour permettre sa restauration. Ces travaux entrepris par la ville de Clermont-Ferrand entre 2007 et 2013 ont rendu à ce haut lieu culturel ses décors d’origine tout en l’adaptant aux exigences actuelles, en matière de sécurité notamment.

Durant un peu plus d’une heure le guide commenta avec talent et humour les différents éléments qui font la richesse artistique et architecturale du bâtiment ; depuis l’entrée monumentale avec ses guirlandes sculptées et ses masque grimaçants jusqu’à la machinerie entièrement en bois, en passant par le grand foyer orné de peintures de muses et diverses allégories, puis la magnifique salle de spectacles polychrome et dorée à trois niveaux de balcons et deux loges d’honneur sommées des armoiries de Clermont et Montferrand, pour finir avec le morceau de bravoure que constitue le plafond de 120 m² où alternent des figures tirées de la mythologie et du théâtre.

Cette visite, offerte gratuitement à notre association par la municipalité de Clermont-Ferrand aura été l’occasion, dans sa phase de préparation notamment, de faire connaître la nouvelle équipe municipale. Les Amis de la gendarmerie du Puy-de-Dôme se retrouveront en novembre pour leur déjeuner-rencontre traditionnel de fin d’année.

Associations gendarmerie en Auvergne, les amis de la gendarmerie, soutenir les gendarmes, Hervé MORVAN le nouveau président du comité de Montluçon, AllierL’association des Amis de la gendarmerie voit se créer un nouveau comité dans l’Allier pour le bassin de Montluçon, dont la présidence a été confiée à Hervé MORVAN, directeur d’un établissement d’accueil en forêt de Tronçais.

La présence à Montluçon de l’école de gendarmerie a conduit à créer un second comité dans ce département. L’autre comité, implanté à Moulins, couvre le reste du département dans l’attente de la création d’un comité à Vichy pour tenir compte des « trois pays » du département et favoriser la proximité entre les adhérents.

Directeur d’un établissement d’accueil en forêt de Tronçais, plus belle chênaie d’Europe, Hervé MORVAN est cadre associatif en éducation à l’environnement, insertion et valorisation des territoires. Juriste et titulaire d’un diplôme universitaire de troisième cycle spécialisé en développement touristique en zone rurale, il n’en est pas moins « un urbain » vivant dans l’agglomération montluçonnaise qui abrite l’école de gendarmerie.

Chef d’escadron (RC) de la gendarmerie, il est actif au sein de la réserve d’Auvergne sur des dossiers de communication et de promotion. Intéressé par la question militaire, la stratégie de défense et les enjeux mondiaux, il est auditeur de l’IHEDN. Il est également réserviste local à la jeunesse et à la citoyenneté.

« Pour l’anecdote, c’est en accueillant, en forêt de Tronçais, le national de course d’orientation de la gendarmerie que j’ai répondu favorablement à la sollicitation des Amis de la gendarmerie. Notre nouveau comité sera impliqué dans l’organisation, en 2015, d’un rallye-raid national au profit des réservistes citoyens de la gendarmerie auquel je travaille et où je donne déjà rendez-vous aux réservistes citoyens. »

A près 25 années à la présidence du comité, le colonel (er) Guy VOIRIN, qui fut aussi commandant de groupement de Haute-Loire, a décidé de passer le relais à Didier PIGEON, avec qui il était en relation constante.

Associations gendarmerie en Auvergne, les amis de la gendarmerie, soutenir les gendarmes, Un nouveau président et un président honoraire en Haute-LoireLe conseil d’administration a voté unanimement la nomination de Guy VOIRIN au titre de président honoraire du comité en signe de reconnaissance.

Le capitaine (er) Didier PIGEON a servi dans la gendarmerie pendant 35 ans principalement dans le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire où il a terminé sa carrière comme adjoint au commandant de compagnie du Puy-en-Velay. Il est retraité depuis le 1er janvier 2014.

Habitant de Saint-Paulien, il connaît parfaitement le département. « Attaché à l’Institution, je désire poursuivre mon engagement à ses côtés. Je vous confie que je me sens en parfaite adéquation avec l’évolution de l’association telle qu’elle m’a été présentée. »

Actualités régionales