Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 328

 

revue 328Novembre 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

05-2003-03-271.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 321 invités et aucun membre en ligne

59 1 La BasseeAvec la réalisation d’une clôture de protection, les adhérents du comité des Amis de la Gendarmerie de Lille-Métropole souhaitent que soient tranquillisés les militaires de l’unité face aux risques de dégradations des véhicules des familles vivant sur place. Cette réalisation devrait mettre un terme à ces pratiques délictueuses qui affectaient l’ensemble des résidents depuis quelque temps.

Lundi 24 février 2020, le président du comité, Jacques SALOPPÉ, le président honoraire Guy CEUGNART, le délégué de proximité Jacques MANNESSIER et le porte-drapeau Jacques GOTRAND du comité de Lille- métropole, ont procédé à une cérémonie informelle marquant la fin des travaux de sécurisation de la brigade de La Bassée, réalisés à la demande du lieutenant BARSAC. Ces travaux ont consisté à rehausser la barrière d'ouverture et le mur du local technique.

En effet, depuis le mois d'avril 2019, cinq militaires de la BTA de La BASSÉE ont été victimes de dégradations volontaires sur leurs véhicules personnels. Attendu que l'installation de caméras n’aurait pas permis d'éviter la commission des faits, le commandant de brigade avait sollicité la plantation d'épineux le long de la clôture, après avis du référent sûreté du groupement. La pose d’une lisse et la rehausse du mur sont venues compléter ce dispositif, rassurant ainsi les militaires et leurs familles, excédés par ces atteintes répétées.

59 4 ConferenceC’est à l’initiative d’un professeur du Lycée JESSE de FOREST d’Avesnes-sur-Helpe, que le président du comité de Maubeuge-Avesnes-sur-Helpe des Amis de la Gendarmerie est intervenu pour faire découvrir différents aspects de la gendarmerie aux élèves de cet établissement. Une expérience encourageante qui mérite d’être renouvelée.

Alors qu’elle travaillait sur les différents métiers de la sécurité, une professeure de lycée eut l’idée d’établir une batterie de questions concernant la gendarmerie (métier évoqué par quelques élèves durant les débats). Cette initiative fut à l’origine de l’intervention de Jean-Jacques TRICHOT, président du comité de Maubeuge-Avesnes-sur-Helpe, au sein de cet établissement scolaire le 5 février 2020. Une quinzaine de questions lui ayant été soumises (est-ce un métier à risque, le salaire, les contraintes et les inconvénients etc.), il s’efforça de répondre le plus précisément possible à ces diverses sollicitations.

Puis, face à un manque de connaissances de certains élèves à propos des institutions de notre pays, il apporta quelques précisions, notamment en abordant quelques notions essentielles, dont celle de sacrifice, en évoquant l’action héroïque du colonel Arnaud BELTRAME. Au travers des nombreux échanges avec les élèves, il put constater qu’il était nécessaire d’insister sur l’engagement de nos militaires, en citant l’intervention française au Mali. Face à un public diversement concerné, il eut le sentiment d’avoir contribué à éveiller les consciences sur des sujets inhabituels, mais contribuant à renforcer la citoyenneté de nos jeunes lycéens, l’idée étant de semer la petite graine qui produira ses fruits pour l’avenir. Cette expérience fût riche d’enseignement, ce qui incite à renouveler ce type d’intervention.

Logo VRF59 8 D ArrasJeudi 30 janvier 2020 s’est tenue, au siège de la société VAN ROBAEYS et Frères à Killem, une rencontre conviviale autour d’un café flamand, conduisant à l’adhésion du premier membre mécène du comité de Dunkerque des Amis de la Gendarmerie.

Cette rencontre avait pour but de recevoir de cette société, en la personne de monsieur Pierre D’ARRAS, sa cotisation de membre mécène des Amis de la Gendarmerie. L’entreprise que dirige monsieur D’ARRAS a été fondée en 1928 par les frères VAN ROBAEYS pour le teillage du lin, ainsi que ses applications techniques pour l’isolation entre autres. Il y dirige 135 personnes et représente la 4e génération. Depuis trois ans, la société VAN ROBAEYS et Frères était membre bienfaiteur de notre association. Au cours des échanges, monsieur D’ARRAS précisa qu’il accepterait bien volontiers de devenir membre mécène, compte tenu des excellentes relations qu’il entretenait avec la gendarmerie d’une part, et avec le comité de Dunkerque, d’autre part.

Monsieur Henry-Aimé BAEY, président du comité, était accompagné de quelques délégués de secteurs. Il avait également convié, en accord avec monsieur D’ARRAS, monsieur Jean-Luc VANBAELINGHEM, maire de Killem, le chef d’escadron Franck CHACON, commandant la compagnie de gendarmerie de Dunkerque-Hoymille, son adjoint le capitaine Daniel BESIN, ainsi que l’adjudant-chef Thierry MÉNÉTRIER, représentant le capitaine Jérôme POUPLARD commandant la communauté de brigades de Ghyvelde-Hondschoote. Henry-Aimé BAEY indiqua que cette société serait le premier membre mécène du comité. Il remercia vivement monsieur D’ARRAS de ce geste important pour notre association, avant de céder la parole au chef d’escadron CHACON. Celui-ci confirma les très bonnes relations entreprise-gendarmerie, notamment pour partager des informations sur la sécurité tant intérieure qu’extérieure.

59 1 Réunion 2020Le mercredi 22 janvier 2020, trente-cinq adhérents du comité de Lille-Métropole ont répondu favorablement à l’invitation à la réunion annuelle des Amis de la Gendarmerie de Lille. La salle Hondschoote de la région de gendarmerie du Nord-Pas-de-Calais à Villeneuve-d'Ascq accueillait cette sympathique rencontre.

C’est de manière très cordiale que les participants furent accueillis par le lieutenant-colonel CHATELIER, commandant en second le groupement de gendarmerie départementale du Nord. Un exposé sur le renseignement, au cours duquel le thème de la radicalisation fut abordé, recueillit une attention toute particulière de la part des adhérents, lesquels écoutèrent avec grand intérêt les propos du capitaine DELANGUE et du maréchal des logis-chef MACAREZ, de la cellule renseignements.

Après une présentation de l'ensemble du bureau, le président Jacques SALOPPÉ et le vice-président Franck DUMORTIER, rappelèrent le rôle de notre association et les aides apportées durant l’année 2019 et au début de l’année 2020, à l'ensemble des unités territoriales et mobiles du département. Furent évoquées ensuite les sorties envisagées en 2020. Le repas qui suivit au mess de la caserne, dans la salle officiers qui avait été réservée au comité, fut un moment de grande convivialité. Le colonel HUSSON, commandant le groupement du Nord, leur présenta ses vœux et participa aimablement aux questions-réponses des adhérents. Cette riche journée fut très appréciée par l'ensemble des personnes présentes.

59 4 Materiel BmoAméliorer la qualité de l’intervention et le confort des conditions de travail des unités de gendarmerie, telle fut la motivation des Amis de la Gendarmerie du comité de Maubeuge-Avesnes-sur-Helpe,  lors de l’acquisition de matériel au profit de la brigade motorisée (BMo) d’Haumont et de la brigade de Bavay.

Le comité de Maubeuge-Avesnes-sur-Helpe a apporté son soutien à la BMo d’Hautmont, car cette unité, adhérente en tant qu’entité aux Amis de la Gendarmerie, avait besoin de remplacer des télécommandes du portail d’entrée. Elle a par ailleurs, pour rendre encore plus performantes les interventions, pu bénéficier dans le même temps d’un don complémentaire des Amis de al Gendarmerie pour équiper ses motos de supports téléphoniques. Ces matériels hors dotation auront permis  de faciliter la tâche des militaires dans leur action au quotidien.

Dans un autre registre, la brigade de Bavay, qui a été soumise à une forte contrainte provoquée par la chaleur estivale, à pu bénéficier pour sa part  de l’achat de ventilateurs, afin de rendre plus supportables les conditions de travail dans les locaux de l’unité, ce qui a ravi à la fois les militaires et le public appelé à s’y rendre.

Actualités régionales