Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 328

 

revue 328Novembre 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-2003-07-040.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 152 invités et aucun membre en ligne

59 8 musee gr et lhLe comité de Dunkerque, s’est rendu à Paris le 21 mars 2018 pour visiter la garde républicaine ainsi que le musée de la Légion d’honneur. Les membres qui avaient fait le déplacement apprécièrent particulièrement cette visite qui leur permit d’apprendre de nombreux détails historiques sur ces institutions prestigieuses.

Le 21 mars 2018, à 5h, un autocar prenait la direction de Paris pour une visite du musée de la garde républicaine et celui de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie. Arrivés pour 10 heures au quartier des Célestins, ils furent accueillis pour leur première visite de la journée au musée de la garde républicaine. Le parcours des vitrines, permit de découvrir l’évolution de la tenue et des armes de ces militaires, hommes et femmes remarquables, poussés par la passion et le dévouement. Un dévouement qui débuta sous NAPOLEON III quand la garde républicaine devait protéger l’Assemblée nationale contre les coups d’État. On retient souvent d’eux le cérémonial lors des visites des chefs d’États étrangers ou durant le défilé du 14 Juillet sur les Champs-Élysées. Mais aujourd’hui ces gendarmes d’élite assurent aussi des missions de sécurité publique, à cheval, à moto et à pied. Les visiteurs furent surpris par les multiples métiers qui se côtoient dans le quartier, vétérinaire, maréchaux-ferrants, bourreliers-selliers, fourbisseurs de sabre, casquiers et musiciens. La visite se poursuivit aux écuries où les chevaux se trouvent en nombre incomplet, car actuellement le manège est en rénovation. Le cheval de la garde est acheté en France à l’âge de 3 ans. Il est tout de suite éduqué et rendra service durant 18 ans en moyenne. Puis il bénéficiera d’une retraite dans la campagne normande, avant sa fin de vie qui peut aller jusque 30 ans.

A midi, un déjeuner très apprécié fut servi au cercle de la caserne et vers 14h le groupe prit la direction du musée de la Légion d’honneur et des ordres de la chevalerie. Ce musée, crée en 1925 pour rendre hommage à la gloire des français et étrangers éprouvés par la Grande guerre, présente une collection unique de décorations. Couvrant mille ans d’histoire des décorations à travers le monde, il présente les médailles d’ordres chevaleresques, religieux et militaires de l’époque des croisades, puis les ordres royaux destinés à renforcer la puissance politique des souverains. Après la Révolution et la suppression de toutes les marques de distinction, les armes de récompense et les armes d’honneur sont les premières étapes qui conduisent à la création de la Légion d’honneur par l’empereur NAPOLEON. La médaille militaire, créée le 22 Janvier 1852 par le prince LOUIS-NAPOLEON, est réservée aux soldats et sous-officiers pour leurs actes de courage et leurs longues années de service. L’ordre national du Mérite, créé par le général de GAULLE le 3 décembre 1963, a rendu possible l’harmonisation du système des décorations françaises. Il a pris le relais de nombreux ordres ministériels, dont seuls subsistent les Palmes académiques, le Mérite maritime et les arts et lettres. Cet ordre national du mérite a permis de nuancer la notion de mérite et d’adapter les récompenses aux nouvelles exigences du monde contemporain. Après cette excellente journée les Amis de la Gendarmerie reprirent le car pour Dunkerque sans oublier de remercier les officiers, sous-officiers et gardes pour leur accueil chaleureux ainsi que la conservatrice et tous les guides pour la qualité de leurs prestations.

59 2 hommage damienLe comité de Valenciennes a honoré la mémoire du gendarme DAMIEN, connu pour avoir donné son nom à la caserne de l'ancien groupement de gendarmerie, aujourd’hui siège de la compagnie. Cet hommage émouvant eut lieu en présence du maire de la commune d'Hélesmes, remercié pour son dévouement envers l'association et fut suivi d'un repas de cohésion chaleureux.

Pas moins de 160 personnes avaient fait le déplacement ce dimanche 18 mars 2018, à l'initiative du comité de Valencienne, pour assister au repas traditionnel de cohésion. Le comité souhaitait ainsi conforter les liens au sein de son réseau associatif. La journée débuta par des remerciements chaleureux adressés à monsieur HUART, maire de la commune d'Hélesmes, à la fois pour sa fidélité à l'égard de l'association et pour son accueil depuis plus de 10 ans, pour la journée de cohésion. A cette occasion, il se vit remettre la médaille d'honneur de la région de gendarmerie des Hauts-de-France par le chef d'escadron (ITA) WALENSKI, chef du bureau des personnels militaires de la région. Dans son allocution, celui-ci teint à souligner que l'association était bien implantée dans le tissu local et qu'elle y rayonnait par son ouverture sur l'extérieur. Il rappela fort à propos, qu'une compagnie d'élèves gendarmes de Chaumont, dont il exerçait le commandement, avait fait le déplacement en 2016 à Valencienne, pour honorer la mémoire de son parrain, le gendarme DAMIEN, qui avait donné son nom à la caserne de Valencienne.

En effet, cette manifestation, en présence de monsieur William DAMIEN, titulaire des plus hautes décorations et membre adhérent de l'association, avait également pour objet d'honorer la mémoire de son père, Marius DAMIEN, gendarme déporté, dont la caserne de gendarmerie porte aujourd'hui le nom. Celui-ci fit honneur à la gendarmerie et à son prestige, puisqu’il fut fusillé en uniforme, après avoir pris place dans le dernier train des déportés de Loos-les-Lille, le 16 octobre 1944. Ses cendres furent rapatriées en 2013 avec l'aide du Souvenir français et déposées au sein de la caserne boulevard HARPIGNIES.

Le chef d'escadron CORDELETTE, commandant actuellement la compagnie de Valencienne, s'était joint au comité pour l'occasion, représentant dignement les gendarmes de l'arrondissement pour cet hommage empreint de dignité. L'honneur de faire partie de l'association qu'évoqua le chef d'escadron WALENSKI en rappelant la devise qui la caractérise, « Présence et prestige au service de l'arme », incita probablement certains invités à se joindre à elle, puisque le président HAIDON enregistra, pour l'occasion, de nouvelles adhésions. A l'issue de la photographie souvenir regroupant les invités et les autorités, les échanges se poursuivirent dans la bonne humeur, chacun s'efforçant de rappeler les valeurs à transmettre aux générations à venir.

62 3 BR BethuneC'est en présence de plusieurs personnalités du monde judiciaire et des services départementaux de l'État que le bilan de l'activité judiciaire de la brigade de recherches fut présenté le mardi 13 février 2018. A cette occasion, le comité de Lens-Liévin-Béthune des Amis de la gendarmerie a offert un appareil photo PIE 1009 à l’unité.

Le mardi 13 février, le comité Lens-Liévin-Béthune, représenté par son vice-président Freddy GRZESKOWIAK, son porte-drapeau, Auguste DEC et sa trésorière Monique GALLET, était invité lors de l’inspection annuelle de la brigade de recherches de Béthune, commandée par le capitaine Thierry KOPACKZ. Étaient également présents des représentants du parquet, des impôts, des pompiers et d'autres services de l'État. Après un résumé des activités menées par la compagnie et  l'évocation des belles enquêtes conduites par les militaires de l'unité, le procureur de la République, Philippe PEYROUX,  accompagné d'une autre magistrate,  fit part de sa satisfaction pour les nombreuses affaires résolues et s'avoua fier du travail accompli par la gendarmerie.

Prenant ensuite la parole, le commandant de compagnie de Béthune, Didier MICHAUD, félicita en les  mettant à l'honneur plusieurs personnels de la BR, remerciant vivement le comité de sa présence et saluant au passage les liens cordiaux et amicaux qui unissent les gendarmes et les membres de l'association les Amis de la Gendarmerie. Pour  l’occasion, c'est au nom de l'association que les membres du comité offrirent un appareil photo PIE 1009 à la brigade de recherches. Il sera particulièrement utile pour l'accomplissement des enquêtes quotidiennes et les surveillances nocturnes.

58 8 ProuvoyeurNombreux étaient ceux, parmi les adhérents du Nord-Pas-de-Calais et d'ailleurs, qui souhaitaient témoigner de leur amitié et de leur soutien aux proches de Claude PROUVOYEUR, dont l'engagement, tant auprès de l'association qu'au sein de la vie publique, suscite respect et admiration.

Claude PROUVOYEUR, élu maire de Dunkerque en septembre 1966, avait fondé le comité en 1976, en relation avec le capitaine Yves GOARAND, alors commandant de la compagnie de gendarmerie de Dunkerque, qui quitta l'activité avec le grade de général. Ayant exercé son mandat de maire jusqu'en 1989, il fut aussi sénateur de 1983 à 1992, conseiller général de 1973 à 1979 et de 1985 à 1998. Il exerça par ailleurs le mandat de vice-président de la communauté urbaine de Dunkerque qu’il fonda avec Albert DENVERS en 1969. Ils furent tous deux visionnaires pour l’avenir du Dunkerquois. Il afficha pour sa part tout au long de sa vie, sa proximité avec ses administrés.

Récemment, le président Henry-Aimé BAEY lui avait remis, lors d'une sortie récréative, la médaille de prestige de l'association. Claude PROUVOYEUR était également le plus ancien adhérent de ce comité (depuis 1964) et bienfaiteur depuis de nombreuses années. Une très important(e assistance s’était déplacée pour honorer sa mémoire et exprimer sa sympathie envers sa famille. De nombreux membres des Amis de la Gendarmerie s'étaient joints à elle.

Claude PROUVOYEUR était officier de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre national du Mérite, officier honoraire de l'ordre de l'Empire Britannique, chevalier de l'ordre Léopold et chevalier des palmes académiques. Bien d'autres distinctions encore récompensaient cet homme public, dont l'association tient à saluer la mémoire en présentant ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

59 8 bureau 2017La dernière réunion de bureau du comité de Dunkerque pour 2017 s’est tenue au mois de décembre. Malgré le mauvais temps et des activités professionnelles, le quorum était atteint pour accueillir les trois nouveaux membres.

Le chef d’escadron Thomas BOLLE, commandant la compagnie de Dunkerque, avait répondu comme à l’accoutumé à l’invitation. Il était accompagné du capitaine Jérôme POUPLARD, commandant la communauté de brigades de Ghyvelde-Hondschoote. En préambule, le président du comité, Henry-Aimé BAEY, présenta les trois nouveaux membres venus renforcer l’équipe dirigeante. Le colonel (R) André VANDENBROUCQ, retraité de la gendarmerie et réserviste opérationnel dans l’Arme, devient vice-président, tandis que messieurs Yannick PONCE et Jean-Luc CLEENEWERCK prennent respectivement les fonctions de secrétaire et de délégué de proximité. Le président leur laissa la parole pour qu’ils puissent plus amplement se présenter et les remercia pour leur engagement.

Au cours des échanges qui suivirent, il mit l’accent sur les trois derniers évènements du mois de novembre, qui ont marqué le comité de Dunkerque. Ce fut tout d’abord, la remise symbolique du galon de sergent, dans le cadre de la réserve citoyenne, à Yannick PONCE le nouveau secrétaire, par le lieutenant-colonel Philippe VAN-DAMME délégué militaire départemental du Nord. Il y eut ensuite un don de 450 € à l’institut VANCAUWENBERGHE de Zuydcoote, en faveur des enfants handicapés et, enfin, la participation active du comité à la Saint-Geneviève de la compagnie. Concernant le dernier événement, les deux officiers de la compagnie remercièrent le comité d’avoir offert 250 € et amené de nombreux porte-drapeaux pour la cérémonie annuelle. Le président soumit au bureau, la reconduction des aides apportées aux unités par l’achat de matériels non prévus dans leurs dotations. A l’unanimité les membres approuvèrent ce choix et un pot amical clôtura la réunion.

Actualités régionales