Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 334

 

vignette 334Mai 2021

01-2003-07-040.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 148 invités et aucun membre en ligne

brève 49 1 cadets Le groupement de gendarmerie départementale a accueilli, du 07 au 23 juillet 2021, trois cadets, Estelle, Maël et Nathan, qui ont fait preuve de motivation et de sérieux, et porté un vif intérêt pour la gendarmerie. Cette expérience s’est accompagnée d’une offre d’abonnement à la revue de l’association Les Amis de la Gendarmerie par les membres du comité du Maine-et-Loire.

Créée en octobre 2020, l’association des cadets de la gendarmerie du Maine-et-Loire s’investit dans le cadre du service national universel et permet aux jeunes volontaires de devenir acteurs de leur citoyenneté. En liaison avec le commandant de groupement du Maine et Loire, le colonel Patrice DUBOIS, le président de l’association des cadets, Jacky LAMBERT, également délégué régional des Amis de la Gendarmerie pour les Pays de la Loire, a organisé une première session de formation.

Eu égard à leur engagement, et conformément à l’objet de notre association, qui est de promouvoir les valeurs portées par la Gendarmerie, de les transmettre aux jeunes générations et de consolider les liens entre la gendarmerie et la Nation, le comité d’Angers a décidé d’abonner pour un an les cadets à la revue, afin de leur permettre de parfaire leur connaissance de la gendarmerie.

Lors de la cérémonie de clôture de la formation des cadets, en présence du directeur de cabinet du préfet, le président du comité d’Angers a pu rencontrer chacun des cadets et leur famille et leur offrir cet abonnement, tout en leur conseillant de la diffuser largement autour d’eux ! Le prochain stage de formation réunira une vingtaine de cadets en octobre 2021.

Brève 44 1 Antenne GIGN NantesLe comité 44-1 a répondu à un appel de l’antenne GIGN de Nantes en décembre 2020, en leur offrant un matériel de musculation hors programme de dotation, du type « Rack à squat », pour leur permettre d’accroître leur force musculaire grâce à un matériel adapté à leurs besoins.

Les gendarmes du GIGN sont des militaires aguerris, entraînés et leur excellente condition physique est indispensable pour qu’ils soient en mesure de mener à bien les différentes interventions sur lesquelles ils sont appelés. Pour eux, le maintien en condition n’est pas une option mais une obligation afin de réussir la mission quels que soient les conditions en rapport au milieu, à la durée de l’intervention et à la configuration des lieux. Les affaires récentes (Plantiers dans le Gard, la Chapelle-sur-Erdre en Loire-Atlantique ou le Lardin-Saint-Lazare en Dordogne, témoignent de leurs capacités d’action. 

Menée à l’instigation de Jacky LAMBERT, délégué régional des Pays-de-la-Loire à qui les militaires de l’antenne nantaise du GIGN avaient exprimé leur besoin, cette action a été financée par le comité 44-1. En remerciement, le général (2S) Hervé NEVEU et les représentants locaux des Amis de la Gendarmerie ont été invités par les militaires de l’antenne GIGN de Nantes, à se rendre compte sur place de la pertinence et de l’utilité de cet achat

Brève 72 1 Deuxieme Drone 1

L’intérêt de disposer d’un tel matériel n’est plus à prouver et c’est la raison pour laquelle l’acquisition d’un deuxième appareil, hors programme de dotation, va permettre de faire face aux besoins. Les Amis de la Gendarmerie a bien perçu cet intérêt en offrant ce nouveau drone aux militaires du groupement.

En 2020, l'association a financé l'achat d'équipements performants pour un premier drone, lequel a été employé à de nombreuses reprises. Toutefois son éloignement de certains théâtres d'opération, préjudiciable au plan opérationnel, a nécessité l'acquisition d'un deuxième appareil, lequel a été financé par l'association pour un coût de 1170 € et remis au groupement le 4 juin 2021.

Brève 72 1 lot effraction 1De nouveaux outils pour les unités d’intervention du groupement avec l’acquisition d’un lot d'effraction, hors programme de dotation, destiné au PSIG de Mamers.
Cet achat va renforcer la capacité d’action de cette unité d’appui à l’intervention.

L'ancien outil d'effraction de type bélier, de par la structure nouvelle des portes d'entrée sécurisées, est devenu obsolète. Dans un souci d'adaptation à ces nouvelles contraintes, les PSIG de la Sarthe ont tous été équipés de nouveaux matériels. Le PSIG de Mamers vient ainsi de recevoir un lot d'effraction nouvelle génération d'un coût de 1586 €, dont l'achat a été financé par l'association et remis le 4 juin 2021 au capitaine commandant cette unité.

Brèves 2021 photo Jean Pierre GUENOBrèves 2021 photo entreprise GUENO réduiteL’entreprise guérandaise Jean GUENO est devenue le 4e membre mécène des Amis de la Gendarmerie en Loire-Atlantique. Spécialisée dans la construction de bâtiments et de maisons individuelles, c’est elle qui a construit la nouvelle gendarmerie de Guerande, livrée en 2018.

Cette entreprise à structure familiale symbolise la réussite et les valeurs des fondateurs, un homme et d’une femme d’origine modeste, nés en 1933. Tout en élevant une grande famille (6 enfants), ils ont travaillé dur pour la créer et la développer dans une ambiance où la confiance et l’amitié imprègnent les relations. Tout commence en 1964 avec une pelle et une brouette. Une relation du couple avance une petite somme d’argent sans modalité particulière, un prêt sur l’honneur en quelque sorte. Jean GUENO recrute 3 compagnons et l’aventure commence par la construction d’une maison individuelle. Travail (beaucoup), courage, fidélité, confiance, solidarité, convivialité sont les marqueurs de Jean et Marie-Thérèse GUENO. Les 6 enfants de la fratrie sont élevés selon ces principes de vie.

En 1986 Christine et Jean-Pierre, les deux aînés deviennent les co-gérants de l’entreprise qui a déjà bien évolué. A Christine l’administration et la comptabilité et à Jean-Pierre la technique. Jean-Pierre, formé sur le tas est allé suivre les cours du soir, après ses journées de travail pour se perfectionner, préparer et obtenir son brevet de maîtrise. Comme beaucoup de fondateurs, Jean GUENO qui a donné son temps, son cœur et toute son énergie à l’entreprise, éprouve un peu de nostalgie au moment de lâcher prise. Il se retire des affaires en 1996. Il a 63 ans, mais les années de labeur et de responsabilité ont usé cet homme robuste. Il ne profite que de quelques années de repos puisqu’il décède en 2003.

Aujourd’hui, avec un effectif 120 personnes sans compter les intérimaires, l’entreprise Jean GUENO est un acteur majeur de la vie économique locale. Elle pourrait encore se développer mais les métiers du bâtiment ne sont pas porteurs et l’entreprise peine à recruter alors que le travail ne manque pas. Après Claude, le troisième de la fratrie, qui a rejoint Jean-Pierre et Christine à la direction de l’entreprise, la troisième génération avec les garçons de Jean-Pierre, se prépare à la manœuvre. Bien évidemment ils ont reçu la formation intellectuelle et technique nécessaire au management, mais ils se sont, eux aussi, frottés à la pratique « sur le tas », pour bien connaître et pour mieux exercer ce métier de bâtisseur.

L’entreprise Jean GUENO est un modèle de réussite liée au travail, au sacrifice, à la volonté et au courage. Le créateur a transmis à ses enfants un savoir-faire mais surtout un savoir-être et des valeurs fondamentales. Fidèles à ces valeurs, ceux-ci les transmettre, à leur tour, à la troisième génération. Ce n’est donc pas tout à fait un hasard si le général (2S) Hervé NEVEU, n’a pas hésité à aller à la rencontre de monsieur Jean-Pierre GUENO pour lui proposer d’adhérer à l’association des « amis de la gendarmerie » en qualité de membre bienfaiteur. Après avoir hésité un instant, se demandant s’il méritait d’intégrer notre noble association, il s’est laissé convaincre. Il devient ainsi le quatrième mécène, pour l’année 2021, du comité de la Loire-Atlantique.

Actualités régionales