Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 327

 

Revue 327Août 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

06-2003-01E-190.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 119 invités et aucun membre en ligne

38 5 GICVoisin du peloton de gendarmerie de haute montagne du Versoud, avec lequel il partage le même bâtiment, le groupe d'investigation cynophile (GIC) n’avait pas de signalétique propre. C'est dorénavant chose faite sous l'impulsion des Amis de la Gendarmerie du comité de Meylan qui ont financé le support signalétique. Celui-ci reprend le logo du GIC que ses militaires arborent avec fierté sur leur tenue.

Le samedi 12 octobre 2019, les maîtres de chiens du GIC de Meylan ont accueilli un groupe d’Amis de la Gendarmerie pour leur présenter les différentes technicités développées par leur unité. Cette présentation fut suivie d’une démonstration des chiens au travail. A cette occasion, la nouvelle enseigne a été inaugurée en présence des personnels du GIC, l'adjudant-chef Xavier PERETTE, chef du GIC, le maréchal des logis-chef David SEGUIN et le gendarme Cédric SAUVÊTRE. Claude BENOIT, président du comité de Meylan et six membres du comité étaient présents lors de cette sympathique manifestation qui avait été organisée à l’initiative du chef d'escadron Serge TOIRE, commandant de la compagnie de Meylan, et de son adjoint, le capitaine Gautier LEFORT.

Le GIC de Meylan est constitué de quatre sous-officiers disposant chacun de deux chiens, suppléés par deux gendarmes adjoints volontaires, a été engagé sur 543 missions en 2018. Son activité très diversifiée s’est traduite par des recherches de stupéfiants (305), d'armes et munitions (62), des missions de pistage (52), de recherche de billets (24), de capture de chiens (21), de défense (17), auxquelles il convient de rajouter 62 autres missions, comprenant notamment des activité de formation et des représentations publiques.

38 1 PrevoteLe jeudi 3 octobre 2019, le comité de Grenoble des Amis de la Gendarmerie a organisé, au profit des adhérents de l’Isère et de la réserve citoyenne du groupement de l'Isère, une conférence sur la gendarmerie prévôtale. Le conférencier, qui maîtrisait parfaitement son sujet, n’était autre que l’adjudant Sasa PAVLOVIC, membre du comité, commandant le PSIG de Vizille.

C’est face à un auditoire d’une quarantaine de personnes que s’est tenue cette conférence, traitant d’un sujet peu connu de nos concitoyens. Après le mot de bienvenue de Jean-Claude LEMOINE, représentant le directeur de Grenoble école de management (GEM), puis du commandant du groupement de gendarmerie de l’Isère, le colonel Yves MARZIN, la parole fut donnée à l’adjudant Sasa PAVLOVIC. L’auditoire, pour qui ce volet de la gendarmerie était totalement inconnu, fut très attentif au contenu de l’exposé et aux propos du conférencier.

Au cours de sa présentation, l’adjudant détailla d’abord les différentes missions de police civile effectuées par les gendarmes, que ce soit sous mandat de l’ONU, de l’OSCE, du MEAE pour la sécurisation des ambassades ou encore dans le cadre de l’aide humanitaire. Puis, ce furent les missions typiquement militaires de la gendarmerie prévôtale, sur les théâtres des OPEX en Afrique, dans les Balkans ou en Afghanistan, en appui des unités engagées dans le cadre de la lutte antiterroriste et de la défense des intérêts de la France, dont il fut question. De nombreux échanges clôturèrent ce moment riche en enseignements, comme en ont témoigné les nombreuses personnes ayant assisté à la soirée avec l’adjudant PAVLOVIC. Merci encore à ce dernier ainsi qu’à Jean-François FIORINA, directeur adjoint de GEM, pour leur accueil.

38 1 rencontreLe dimanche 29 septembre 2019, les Amis de la Gendarmerie de Grenoble se sont réunis à Vizille, à l'occasion de la traditionnelle journée de rentrée, qui avait pour objet la visite de la papeterie de Vizille suivi d’une réflexion afin de définir les perspectives de fin d'année, notamment l’opération cartes de Noël et le Prix Charles Morel.

Accueillis par monsieur Pierre BONNET, directeur des papeteries de Vizille et honorés de la présence de madame Sophie SIDOS, présidente de la fondation Louis VICAT, tous deux membres bienfaiteurs, les adhérents ont vécu une journée passionnante de découverte et de partage. Cette rencontre fut l’occasion de remercier Sophie SIDOS pour son important soutien financier envers les Cadets de la Gendarmerie de l’Isère et monsieur Pierre BONNET pour son implication déterminante dans le cadre des actions menées pour aider la gendarmerie (mise à disposition du parc pour l’entraînement des équipes cynophiles, du PSIG de Vizille et du groupement).

Ce fut un tour de force de la part du comité, qui réussit à rassembler pour une journée très conviviale, 80 personnes partageant les valeurs portées par la gendarmerie nationale et dont dix d’entre elles reçurent des diplômes de fidélité de 5, 10 et 20 ans, remises au nom de l’association. Cette journée de rencontre, des plus instructives sur le thème de l'industrie papetière de la vallée de la Romanche, fut un véritable succès. Elle permit de mieux faire connaître l'association, l’activité du comité et la gendarmerie, en fédérant de nombreuses adhésions. Elle donna l’image d’un comité très impliqué et en ordre de marche pour soutenir la gendarmerie de l’Isère.

69 reunion automneLe jeudi 26 septembre 2019, s’est tenue une rencontre des amis du comité de Lyon au cercle mixte de la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes à Sathonay-camp.

Michèle HINGREZ, présidente du comité, a accueilli le général de corps d’armée Philippe GUIMBERT, commandant la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes et le général de corps d’armée (2eS) Jacques GRANDCHAMP, vice-président national de l’association et délégué inter-comités de Rhône-Alpes. Puis elle a donné quelques informations sur l’association dans le département. Elle a rappelé la démultiplication du comité du Rhône en deux comités, Lyon et Villefranche-sur-Saône-Beaujolais, ce qui a permis de doubler les effectifs des Amis de la Gendarmerie du Rhône.

En revenant sur la mission de l’association, à savoir le rayonnement et le soutien à la gendarmerie, elle a expliqué l’aide apportée au groupement de gendarmerie départementale du Rhône à Lyon depuis plusieurs années, par l’achat de matériels et notamment du matériel de formation de secourisme, composé d’un défibrillateur en 2019. Compte tenu de la parfaite entente entre les deux généraux, le général GUIMBERT a remis la médaille de la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes à Jacques GRANDCHAMP, qui a commandé cette belle région de 2008 à 2011. La rencontre s’est terminée autour d’un cocktail qui a permis un échange sincèrement amical entre les participants.

38 5 immersionC’est en totale immersion au sein d’un dispositif de gendarmerie que quelques membres des Amis de la Gendarmerie de l’Isère ont pu apprécier le travail des gendarmes lors d’opérations coordonnées de lutte contre la délinquance. Cette expérience n’a pas laissé nos amis insensibles, ils pourront attester de la complexité de ce type d’opération, comme en témoigne Claude BENOIT, président du comité de Meylan.

Tel que cela a été réaffirmé lors du dernier congrès, les Amis de la Gendarmerie ont pour vocation principale de faire connaître, faire apprécier et soutenir la gendarmerie nationale au sein de la société civile. Mais pour pouvoir évoquer le travail de la gendarmerie, il faut être bien informé du quotidien des gendarmes sur le terrain. Au cours d’une réunion instructive, le commandant de la compagnie de Meylan, William MIALON, a proposé aux Amis de la Gendarmerie de participer à des opérations anti-délinquance, en immersion dans un dispositif de patrouilles. Le capitaine Gautier LEFORT,  commandant en second de la compagnie de Meylan, a pris ce projet en charge. Ainsi plusieurs adhérents du comité de Meylan ont pu se familiariser avec le travail opérationnel des gendarmes.

Après Henri BAILE qui prit part à une opération le 4 juin 2019,  trois autres amis, Gaëlle JOUAULT, Gérard GUILLET-CAILLOT et Claude BENOIT, participèrent à leur tour le mercredi 10 juillet de 1h à 4h, à une opération anti-délinquance sur le domaine du Grésivaudan. Cinq unités de la compagnie de Meylan composaient ce service coordonné, réalisé dans le même créneau de temps par l'ensemble des 7 compagnies du groupement de l'Isère. L’objectif était de contrôler les personnes circulant sur les 25 communes les plus touchées par les phénomènes d’atteinte aux biens. Si la vocation première de ce dispositif était de cibler les délinquants dans leurs déplacements, la sécurité routière ne fut pas négligée pour autant. En outre, une équipe cynophile participait à la manœuvre. À cette occasion, les participants ont beaucoup appris et furent confortés sur le professionnalisme des gendarmes et le respect des personnes dont ils font preuve lors de ces contrôles nécessaires. Le capitaine LEFORT qui commandait le dispositif leur a donné des explications claires et synthétiques sur l’opération. Les gendarmes, pour leur part, les ont accueillis avec bienveillance.

Le président de comité était intégré  dans une patrouille de la brigade de Meylan.  Il bénéficia d’un accueil sympathique de la part des gendarmes Franck JEAN-BAPTISTE et Sébastien BERENGER, qui lui expliquèrent leur rôle au sein de la patrouille. Après un déplacement sur le site d’un Hypermarché de Meylan, la patrouille fut rapidement appelée sur un incendie dans une entreprise de Crolles, qui emploie 350 personnes. Claude BENOIT put constater le travail considérable des gendarmes pour assurer la sécurité de chacun, notamment grâce au capitaine Jean-Noël HINSINGER, commandant de la brigade de Meylan. Le comité remercie sincèrement le commandant de la compagnie de Meylan, William MIALON et le capitaine Gautier LEFORT, de lui avoir donné la possibilité de participer au travail de terrain des gendarmes ce qui a conforté l’engagement des participants pour mieux faire connaître et soutenir les gendarmes en attendant de nouvelles expériences de ce genre.

Actualités régionales